Hier, je vous montrais mon bracelet d'inspiration hipanema, qui n'est ni plus ni moins qu'un bracelet multi-rangs. Il n'aura pas fallut longtemps pour qu'il m'inspire une manucure...Ce bracelet a désormais un petit nom: Jarawak, tiré d'un livre d'Henri Vernes (j'insiste sur Henri, non, j'ai pas confondu avec Jules!): Le Sultan de Jarawak, un épisode de Bob Morane dans lequel il affronte la secte des étrangleurs, les Thugs...les skulls du bracelet doivent avoir influencé son nom...

Pis comme dans ma jeunesse, j'ai pas été la seule à les lire ces bouquins:

 Hier soir, j'ai demandé à la lune posé une couche de Blanc (Essie) et deux couches de Cookies and Cream (Ciaté) sur mes ongles et je suis sortie, un peu mal à l'aise avec mes ongles nude, mes mains sous la table ou les doigts pliés pendant le repas. Mes amis sont de vrais amis, ils n'ont rien dit! A moins qu'ils n'aient rien remarqué...

Ce matin, pour noyer mon chagrin, j'ai sorti la Vodka, la vraie que si tu n'es pas un paysan du fin fond de la Russie tu ne peux pas la boire sans t'arracher l'oesophage...95% d'alcool. Imbuvable, mais parfaite pour le transfert de papier journal! Je prends le journal en Sanskri ramené d'Inde par CC, découpe des petits bouts. Trempouille des doigts dans la Vodka, des bouts de papiers...on applique sur l'ongle en pressant assez fort (d'où l'utilité de poser son vernis bien avant!) et top-coat! Une affaire rondement menée!

Jarawak 003

Donc oui, le texte est à l'envers, mais c'est du sanskri donc moi, ça me gêne pas: j'y panne pas un mot et je vois pas la différence! Au contraire, ça ajoute une touche de mystère. Alors que le transfert d'un journal en français ou en anglais, ça me perturbe...

Jarawak 007

Jarawak 008

Pour le cabochon, j'ai juste encollé (colle à faux ongles!) le dos du cabochon, posé mon bout de journal. Une fois bien sec, découpé ce qui dépassait. Recollé le tout sur le support préalablement vernis en blanc. Bête comme choux.

Jarawak 009

Les skulls sont posés au moment du tressage du bracelet, tous les fils passent dedans. Le cabochon est  juste sur un lacet ciré, il ne semble pas bouger. Si jamais, je peux rajouter des perles à écraser pour le maintenir centré.

Jarawak 023

J'ai trouvé le fermoir, le support du cabochon et le cabochon chez Perles and Co, les embouts à serrer et les anneaux (pour faire la jonction entre les bracelets et le fermoir) en magasin de loisirs créatifs (la prochaine fois, je prendrais tout chez Perles and Co, c'est moins cher, mais je ne savais pas ce dont j'avais besoin...)

Jarawak 001

Jarawak 002

J'ai emprunté des pinces à CC, du coup, il m'en a offerte une avec un long bec fin...

Jarawak 011

Voilà, vraiment tout simple à faire, cela faisait longtemps que je n'avais pas tressé des bracelets brésiliens mais le coup revient vite. On trouve facilement des tutos sur internet pour celles qui ne savent pas ou ne se souviennent plus...